Bienvenue sur Vinci Hair Clinic!

Saviez-vous qu’il existe une journée de l’alopécie chez l’enfant aux États-Unis ? Elle a lieu chaque année le 14 avril. L’idée de cette journée spéciale est venue du Children’s Alopecia Project (CAP), qui vise à soutenir les enfants souffrant de tous les types d’alopécie. Cette année, la journée annuelle a été ponctuée par l’annonce, de l’université de Yale, de nouvelles encourageantes concernant un traitement pour les adolescents souffrant d’alopécie areata. Cette nouvelle ne manquera pas d’intéresser toutes les personnes touchées par cette forme dévastatrice de perte de cheveux. Lisez la suite pour en savoir plus !

Le problème

L’alopécie areata est une maladie auto-immune. Le système de défense de l’organisme s’attaque à des cellules parfaitement saines. Lorsque cela se produit avec les cellules du follicule pileux, cela provoque une perte de cheveux sur le cuir chevelu et, dans certains cas, sur d’autres parties du corps. Cette maladie touche des millions de personnes dans le monde et, bien qu’elle soit incurable, il existe différents traitements. Ces traitements comprennent des médicaments topiques tels que les corticostéroïdes, les immunomodulateurs et le minoxidil, ainsi que des agents immunosuppresseurs systémiques tels que le méthotrexate, la cyclosporine et les corticostéroïdes oraux. Cependant, ces traitements ne sont pas forcément efficaces pour tout le monde, et certains peuvent avoir des effets secondaires indésirables. C’est pourquoi les nouvelles de l’université de Yale sont si importantes.

L’annonce du mois d’avril est l’aboutissement de dix années de recherche menées par un groupe d’universitaires dirigé par le Dr Brett King, professeur agrégé de dermatologie à la faculté de médecine de Yale. En 2022, l’équipe du Dr King a pu obtenir de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis l’autorisation d’utiliser le baricitinib, un inhibiteur de JAK (un type de médicament utilisé dans la lutte contre la polyarthrite rhumatoïde et les troubles hématologiques), dans le traitement de l’alopécie areata sévère chez l’adulte. L’essai clinique de cette année a montré qu’un autre inhibiteur de JAK, le ritlecitinib, pouvait être utilisé de manière sûre et efficace chez les adolescents.

Les inhibiteurs de JAK agissent en bloquant un groupe d’enzymes appelées Janus kinases. Ces enzymes sont impliquées dans la réponse immunitaire et leur blocage peut contribuer à réduire l’inflammation, qui est considérée comme l’une des causes sous-jacentes de l’alopécie areata. En bloquant les enzymes JAK, le ritlecitinib peut empêcher le système immunitaire d’attaquer les follicules pileux, favorisant ainsi la repousse des cheveux.

Le ritlecitinib

En plus de son potentiel dans le traitement de l’alopécie areata, le ritlecitinib a également été testé comme traitement potentiel d’autres maladies auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis. S’il est approuvé pour ces affections, il pourrait ouvrir de nouvelles voies pour le traitement d’un large éventail de maladies chroniques pour lesquelles il n’existe pas de remède efficace depuis des générations.

Bien que le ritlecitinib ait montré un grand potentiel dans les essais réalisés jusqu’à présent, il est peu probable qu’il soit un remède miracle pour tous les types de maladies auto-immunes ou pour toutes les personnes qui en souffrent ; les traitements ne sont pas tous efficaces pour tout le monde. Néanmoins, il représente le meilleur espoir à ce jour pour un traitement efficace de l’alopécie areata, et les résultats de l’étude de Yale ne doivent donc pas être pris à la légère.

L’étude

L’étude de Yale a porté sur un peu plus de 700 participants, dont une centaine d’adolescents, dans des hôpitaux de 18 pays. Tous les participants avaient perdu au moins 50 % de leurs cheveux en raison d’une alopécie areata.

Le ritlecitinib a été administré à chaque participant pendant 24 semaines. À la fin de cette période, un grand nombre d’entre eux avaient vu leurs cheveux repousser complètement ou presque complètement sur leur cuir chevelu. Les autres ont continué à prendre le médicament pendant une nouvelle période de 24 semaines, ce qui a permis à un plus grand nombre de participants de bénéficier d’une repousse significative. Aucun effet secondaire notable du médicament n’a été observé.

L’un des avantages du ritlecitinib est qu’il peut être administré par voie orale, ce qui est une méthode plus pratique et moins invasive que d’autres traitements. Il a également prouvé son efficacité chez les patients qui n’ont pas réagi à d’autres traitements. Alors que l’étude de Yale n’a relevé aucun effet secondaire notable du médicament, d’autres études ont fait état de certaines réactions chez les patients, notamment des maux de tête, des infections des voies respiratoires supérieures et des symptômes gastro-intestinaux.

L’étude de Yale offre de grands espoirs pour l’avenir, mais il faudra d’autres essais cliniques pour que le ritlecitinib soit approuvé comme traitement de l’alopécie areata. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il changera la donne, comme nous l’espérons tous.

Conclusion

Le ritlecitinib est un nouveau traitement prometteur pour l’alopécie areata et d’autres maladies auto-immunes. Des études cliniques ont montré qu’il peut être efficace pour favoriser la repousse des cheveux chez les patients atteints de cette forme de perte de cheveux. Bien qu’il n’ait pas encore été approuvé par la FDA, il fait actuellement l’objet d’essais cliniques et pourrait changer la vie des personnes souffrant de cette affection.

Si vous êtes préoccupé par l’alopécie areata ou tout autre aspect de vos cheveux, ne perdez pas de temps et d’énergie à vous inquiéter – faites quelque chose pour y remédier ! À la Vinci Hair Clinic, nous avons des experts du cheveu qui peuvent vous aider. Nous offrons une consultation gratuite et sans engagement à nos nouveaux clients. Cette consultation peut avoir lieu en personne dans l’une de nos nombreuses cliniques à travers le monde, ou par téléphone à l’aide de photos. Contactez-nous et prenez rendez-vous dès aujourd’hui !