Bienvenue sur Vinci Hair Clinic!

Penser que l’on perd ses cheveux est un sentiment troublant. Voir ses brins sur l’oreiller, dans le siphon de la douche ou coincés entre les dents d’un peigne peut être assez angoissant. Mais ne paniquez pas tout de suite ! La perte quotidienne de cheveux fait tout simplement partie du cycle de croissance naturelle des cheveux, et c’est peut-être ce que vous constatez. Mais comment savoir si cette perte est plus importante que la normale ?

Dans cet article, nous verrons comment répondre à cette question !

Ce qui est normal

Tout d’abord, il est important de comprendre qu’il est normal de perdre des cheveux tous les jours. En effet, une personne moyenne perd environ 50 à 100 cheveux par jour. Toutefois, si vous remarquez une chute de cheveux plus importante que d’habitude, ou si vous observez des zones chauves ou clairsemées, il y a peut-être lieu de s’inquiéter.

Une façon de déterminer si vous perdez trop de cheveux est de prêter attention à la quantité de cheveux que vous perdez sous la douche ou sur votre oreiller. Si vous voyez des touffes de cheveux ou si vous devez constamment en enlever de votre brosse ou de votre peigne, cela pourrait être le signe d’une perte excessive. La densité de vos cheveux est un autre indicateur. Si vous remarquez que vos cheveux sont visiblement plus fins qu’auparavant, cela pourrait aussi indiquer un problème de perte de cheveux.

Types de perte de cheveux

Une autre façon de savoir si ce que vous vivez est excessif est de déterminer si vous correspondez au profil de l’un des types typiques de perte de cheveux. Parmi les différents types, citons la calvitie masculine et féminine, l’alopécie areata (une maladie auto-immune qui provoque la chute des cheveux par plaques) et l’effluvium télogène (une forme temporaire de perte de cheveux souvent causée par le stress ou des changements hormonaux).

Les maladies et les médicaments utilisés pour les traiter peuvent également être en cause. La chimiothérapie est l’exemple classique dans ce contexte, mais les troubles de la thyroïde peuvent affecter les niveaux d’hormones dans le corps et peuvent aussi entraîner une perte de cheveux. Les carences nutritionnelles, en particulier la carence en fer, peuvent également entraîner une perte de cheveux.

Si vous pensez qu’un problème médical est à l’origine de votre chute de cheveux, prenez rendez-vous avec votre médecin. Si votre chute de cheveux n’est que le symptôme d’un problème sous-jacent, elle ne s’améliorera pas tant que ce problème ne sera pas réglé.

L’âge est-il un facteur ?

Il faut savoir que la perte de cheveux peut être plus fréquente dans certains groupes d’âge et chez certaines populations. Par exemple, une étude publiée dans le Journal of Investigative Dermatology en 2019 a révélé que la perte et l’amincissement des cheveux pouvaient être causés par des effets liés à l’âge sur la fonction des cellules souches épithéliales du follicule pileux (HFSC). Les femmes sont également exposées à des changements hormonaux pendant la ménopause.

C’est pourquoi la perte de cheveux devient plus fréquente avec l’âge, et elle touche jusqu’à 80 % des hommes et 50 % des femmes à l’âge de 70 ans. Par ailleurs, certains groupes de population peuvent être plus enclins à perdre leurs cheveux en raison de facteurs génétiques ou environnementaux. Certaines données suggèrent, par exemple, que les hommes noirs sont moins touchés par la calvitie que les hommes blancs, et que ce problème n’existe pratiquement pas chez les Amérindiens.

Traitements

En ce qui concerne le traitement de la perte de cheveux, plusieurs options sont disponibles. Selon la cause sous-jacente et le type de perte de cheveux, vous pouvez recourir à des médicaments tels que le minoxidil ou le finastéride, ou à des procédures telles que la dermopigmentation du cuir chevelu (MSP), le plasma riche en plaquettes (PRP) ou la chirurgie de greffe de cheveux.

De plus, des recherches ont montré que des carences en vitamines et minéraux, tels que la vitamine D, le fer et le zinc, peuvent contribuer à la chute des cheveux, d’où l’importance d’une alimentation et d’un mode de vie sains. Plusieurs produits naturels et compléments peuvent favoriser la croissance des cheveux, tels que la biotine, le palmier nain et les huiles essentielles comme la lavande et le romarin.

Comme nous l’avons dit précédemment, l’effluvium télogène peut être déclenché par des épisodes de stress prolongé, alors si vous vous sentez sous pression, cherchez des moyens de la gérer de manière constructive. L’exercice, la méditation ou même la thérapie sont autant de moyens utiles de se détendre et de remettre les pendules à l’heure !

Conclusion

En conclusion, il est normal de perdre des cheveux régulièrement, mais une perte de cheveux excessive peut être une source d’inquiétude. Si vous constatez une chute de cheveux plus importante que d’habitude, ou si vous remarquez des zones clairsemées ou chauves, il serait judicieux de consulter un professionnel. Il pourra vous aider à déterminer si vous perdez trop de cheveux et vous recommander des traitements appropriés pour vous aider à faire repousser vos cheveux et à retrouver confiance en vous.

La Vinci Hair Clinic peut vous aider à trouver un professionnel, nous comptons certains des meilleurs dans ce domaine. Nous offrons une consultation gratuite et sans engagement à tous nos nouveaux clients. Cette consultation peut avoir lieu dans l’une de nos nombreuses cliniques à travers le monde ou par téléphone à l’aide de photos, à votre convenance. Prenez contact avec nous dès aujourd’hui et fixez votre rendez-vous !