Bienvenue sur Vinci Hair Clinic!

Les femmes, on l’a toujours dit, sont plus ouvertes que les hommes lorsqu’il s’agit de parler de santé. Mais est-ce vraiment le cas ? Récemment, une multitude d’articles et d’émissions de télévision ont révélé que les femmes n’étaient pas préparées à la ménopause parce qu’on ne leur avait jamais dit exactement à quels symptômes elles devaient s’attendre. Il en va de même pour la perte de cheveux post-partum. L’actrice Jessica Alba, devenue célèbre dans les années 90 en jouant dans la série télévisée Dark Angel, est la dernière célébrité à avoir déclaré qu’elle ne savait pas que la perte de cheveux était une éventualité après l’accouchement, car personne ne l’avait prévenue.

Faites défiler la page pour découvrir ce que l’actrice a confié à ce sujet et pour en savoir plus sur les traitements de la perte de cheveux post-partum !

Honnêteté

Alba a fait preuve d’une honnêteté désarmante en parlant des problèmes capillaires qu’elle a rencontrés après la naissance de ses enfants. « J’ai lutté contre la perte de cheveux après avoir eu mes enfants », a-t-elle déclaré à son interlocuteur. « Personne ne m’a rien dit et les gens n’en parlent pas vraiment ». Alba a également souligné que la perte de cheveux post-partum frappe à un moment particulièrement vulnérable dans la vie d’une femme. Il est déjà assez difficile de faire face à tous les changements de vie qu’apporte un nouvel enfant ; y parvenir lorsque vos cheveux tombent est un défi supplémentaire.

La réticence des femmes à parler de leur perte de cheveux post-partum n’est pas très bien comprise. Heureusement, cette perception est en train de changer, car de plus en plus de femmes parlent de leurs difficultés. Cela permet de mieux comprendre les causes de ce problème.

Causes

La chute de cheveux après l’accouchement est due à une combinaison de changements hormonaux et de stress. Pendant la grossesse, le rythme habituel de la chute des cheveux ralentit en raison des niveaux élevés d’œstrogènes présents dans le corps de la femme. Après l’arrivée du bébé, ces niveaux diminuent et la chute des cheveux reprend. Le fait qu’elle ait été mise en mode « pause » peut faire croire à une reprise excessive.

Ce qui est plus significatif, c’est que de nombreuses femmes développent un effluvium télogène, une forme de chute de cheveux provoquée par le stress, un traumatisme ou une maladie. La grossesse, l’accouchement et la nécessité de s’occuper d’un enfant sont des facteurs suffisants pour faire passer les cheveux de la phase anagène ou de croissance à la phase télogène ou de chute. La chute se produit généralement quelques mois après l’accouchement.

Changements de mode de vie

La seule bonne nouvelle concernant la perte de cheveux post-partum est qu’elle est temporaire. Avant que vous ne célébriez le premier anniversaire de votre bébé, vos cheveux auront certainement repoussé. Que pouvez-vous faire pour accélérer les choses et vous assurer que vos cheveux redeviennent plus épais et plus forts ? De simples changements de mode de vie peuvent vous aider.

Le régime alimentaire est important, par exemple. Vos aliments doivent contenir beaucoup de vitamines, de fer et de protéines. Vous pouvez aussi modifier votre routine de soins capillaires. Commencez par utiliser un shampooing volumateur et réduisez l’utilisation d’outils de coiffure chauffants. Il est également essentiel de trouver des moyens de réduire votre niveau de stress.

Traitement au plasma riche en plaquettes (PRP)

Il existe d’autres moyens de stimuler la repousse des cheveux, notamment le PRP. Le traitement consiste à dissocier les plaquettes et le plasma d’un échantillon de sang du client au moyen d’une centrifugeuse. On obtient ainsi une solution de plasma concentré qui est ensuite injectée directement dans le cuir chevelu pour stimuler la croissance des cheveux. Les cellules souches contenues dans la solution font passer les follicules dormants et inactifs au stade de la croissance du cycle pilaire. La solution améliore également le flux sanguin vers le cuir chevelu, permettant ainsi aux nutriments essentiels à la croissance des cheveux d’être acheminés plus efficacement vers les follicules. Des études ont confirmé que le PRP est à la fois efficace et sans danger.

Mésothérapie

Il en va de même pour la mésothérapie. Il s’agit d’un traitement qui est utilisé à des fins cosmétiques depuis de nombreuses années, mais qui a été déployé plus récemment dans la lutte contre la chute des cheveux. Comme pour le PRP, la mésothérapie consiste à effectuer des injections directement dans la zone de la tête présentant une perte de cheveux. La solution injectée contient des vitamines, des bloqueurs de DHT et des minéraux.

La mésothérapie doit être choisie avec précaution. La forme générique utilisée dans les traitements esthétiques n’est pas aussi efficace que les solutions telles qu’Alomesa® de Vinci Hair Clinic, qui ont été formulées par des experts en restauration capillaire pour traiter la perte de cheveux précisément.

Réflexions finales

La perte de cheveux post-partum peut être bouleversante. Elle est encore plus difficile à vivre si elle est inattendue. Avoir conscience que la perte de cheveux après l’accouchement est une réelle éventualité élimine au moins l’élément de choc dans cette situation. Savoir qu’il existe des traitements qui peuvent accélérer la repousse des cheveux est également d’un grand réconfort.

Si vous vous inquiétez de la perte ou de l’éclaircissement de vos cheveux, la Vinci Hair Clinic peut vous aider. Nous comptons certains des meilleurs experts en restauration capillaire au monde, prêts à vous aider en cas de problème. Nous offrons une consultation gratuite et sans obligation à tous nos nouveaux clients. Tout ce que vous avez à faire est de nous contacter et de prendre rendez-vous. Faites-le aujourd’hui !