Bienvenue sur Vinci Hair Clinic!

Les déséquilibres hormonaux peuvent causer une chute de cheveux tant chez les hommes que chez les femmes. Certains hommes vivent toute leur vie sans jamais connaître ce genre de déséquilibre. Pour les femmes, en revanche, il est peu probable que ce soit le cas. Il existe en effet deux périodes dans la vie d’une femme où leurs hormones risquent d’être sérieusement déréglées : pendant la grossesse et au cours de la ménopause.

Les femmes ne perdent pas toutes leurs cheveux au cours de ces événements, mais les risques sont beaucoup plus élevés qu’à d’autres moments. L’éclaircissement des cheveux à la ménopause est dû à une baisse de l’hormone sexuelle féminine, l’œstrogène, qui peut être traitée par un traitement hormonal de substitution. Mais que se passe-t-il pendant la grossesse ? Pourquoi les femmes perdent-elles leurs cheveux à ce moment-là, et que peut-on faire pour y remédier ?

Qu’est-ce qui cause la chute des cheveux pendant la grossesse ?

Le cycle normal de chute et de repousse des cheveux fait que nous perdons pour la plupart entre cinquante et cent cheveux par jour. Pendant la grossesse, de nombreuses femmes remarquent que ce taux de perte ralentit considérablement. Leurs cheveux peuvent alors paraître plus épais et plus sains que d’habitude. Ce phénomène s’explique par l’augmentation du taux d’œstrogènes que connaît la femme pendant la grossesse.

Certaines femmes peuvent toutefois connaître une perte de cheveux plus importante pendant leur grossesse. Cela peut être dû au stress provoqué par le déséquilibre hormonal des premiers mois de la grossesse. Le stress fait passer davantage de cheveux en phase de repos du cycle de croissance, ce qui peut entraîner une perte d’environ 300 cheveux par jour.

La perte de cheveux post-partum

La plupart des femmes constatent une perte de cheveux plus importante après l’accouchement. Cela peut commencer entre deux et quatre mois après l’arrivée du bébé et se poursuivre pendant plusieurs mois. Là encore, ce changement est lié à la quantité d’œstrogènes dans l’organisme. Lorsqu’elle revient à son niveau normal d’avant la grossesse, le cycle de perte et de repousse des cheveux en fait de même. Les cheveux conservés pendant la grossesse commencent à tomber. Les femmes vivent cela comme un épisode majeur de perte de cheveux, même s’il s’agit simplement d’un retour aux niveaux hormonaux et à la perte de cheveux habituels d’avant la grossesse.

Cette perte de cheveux post-partum ne devient préoccupante que si les cheveux n’ont pas repoussé après environ un an. Si c’est le cas, un examen médical est conseillé pour écarter les problèmes de thyroïde ou une carence en fer. Il est aussi possible qu’un problème capillaire sous-jacent, comme l’alopécie androgénétique ou l’alopécie areata, se cache derrière la grossesse, alors parlez-en à un professionnel du cheveu.

Traitement de la chute des cheveux pendant la grossesse

Il n’existe pas de traitement spécifique pour la chute des cheveux pendant la grossesse, tout simplement parce qu’elle ne nécessite aucun traitement. Dans la plupart des cas, le problème se résout de lui-même dans les douze mois. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a rien que vous puissiez faire pour prévenir ou atténuer les symptômes. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre :

Conclusion

La perte de cheveux pendant la grossesse, comme nous l’avons vu, n’est pas un phénomène qui doit trop inquiéter les femmes. S’il est toujours pénible de voir ses cheveux tomber, le fait que ce phénomène soit temporaire devrait réconforter celles qui le vivent. Au bout de quelques mois, vos cheveux repousseront.

Si vous ne constatez aucune repousse après environ douze mois, il est peut-être temps de demander l’avis d’un médecin ou d’un professionnel du cheveu. La Vinci Hair Clinic est là en cas de besoin. Nous offrons une consultation gratuite et sans obligation à tous nos nouveaux clients, afin que vous puissiez avoir des réponses à vos questions sans vous engager à quoi que ce soit. Contactez-nous et prenez rendez-vous dès aujourd’hui !